J’aurais aimé être un poulpe…

Surtout avoir les tentacules du poulpe, finalement !

En fait, pas vraiment, mais comme le forum L’Encre Seiche, pour fêter ses 100 membres, à proposé à chacun d’entre eux de représenter son avatar avec un poulpe, de quelque manière que ce soit, je me suis dit que j’aimerais bien pouvoir pratiquer toutes mes passions (boulot, dessin, musique… et j’ai zappé la cuisine) en même temps.
Et pour ça, quoi de mieux que 8 tentacules ?

D’où le dessin suivant :

OctopusJ’aurais sans doute pu troquer la contrebasse (dont je joue très peu) pour une basse (que je pratique depuis bientôt 30 ans), mais le côté imposant de l’instrument convenait mieux au concept.
Sinon, on retrouve l’indispensable ordinateur pour mon job de webdesigner/chef de projet Web et la Cintiq pour les illustrations.

Et puis, bon, à titre personnel, j’aime beaucoup ces bestioles, autant les voir évoluer dans leur milieu naturel que dans mon assiette !

Et en bonus, le making of en vidéo :

Planche #25 – Retour à la voiture via la Brèche de Roland

Le retour à la voiture…

… s’est fait via le chemin qu’on aurait dû prendre la veille, c’est à dire par le Pas des Isards, puis on enchaîne : re-Brèche de Roland, re-cascade et comptage des ampoules.

Planche 25 - BD PyrénéesAlors, déjà, le Pas des Isards, ça ressemble à ça (source) :

pas des isards, pyrénéesEnsuite, non, personne n’est tombé dans la cascade, mais tout le monde avait des ampoules.
Quant au dîner, c’est réellement ce qui nous restait de consommable en rentrant à la voiture.

 

Les modifications :
– refonte complète des deux premières cases
– homogénéisation des décors sur les cases 3, 5 et 6
– modification des phylactères
– rajout de la barbe de Rapha en case 5
– retouche des chaussures de Manu en case 4 : j’ai eu du mal à me souvenir de la disposition exacte des couleurs… jusqu’à ce que je retombe par hasard sur une photo :

chaussures Manu

La version précédente de la planche 25 :

Planche #24 – Update – Retour à la voiture !

Pourquoi on décide de retourner à la voiture…

… sans poursuivre la randonnée comme prévu ?

Planche 24 - BD PyrénéesSi la chemise qui rétrécit et la tente déchirée relèvent de la fiction, les fringues trempées et le Butagaz à la ramasse sont une réalité.
Honnêtement, après la dizaine d’heures de marche de la veille, personne ne se sentait réellement de faire l’ascension du Pic du Taillon, qui plus est avec des habits trempés !
Bien que difficile à prendre, la décision a été unanime de rentrer à la voiture pour se poser un peu (le retour est conté dans la planche suivante).

Au passage :
– un exemple de randonnée suivant cet itinéraire.
– le Pic du Taillon (source) :

Pic du Taillon - Pyrénées

Les modifications effectuées par rapport à la version précédente (hormis les phylactères) :
– changement des décors,
– modification du sac-à-dos de Raphaël en case 6 (pas du tout conforme au modèle initial).

L’ancienne version de la planche :

Planche #23 – Update : nuit départ du refuge de Goriz.

Après une nuit courte dans nos duvets glacés…

… il est temps de repartir, après un petit déjeûner aussi froid que minimaliste.

 

Planche 23 - BD Pyrénées

Là encore, tout est parfaitement authentique, hormis la case 6. Et non, nos affaires n’ont pas eu le temps de sécher. Autant dire qu’on a réellement apprécié de se lever à 5 heures du mat’ pour avaler un café froid et enfiler des vêtements mouillés et raidis par le froid (les nuits sont souvent froides en montagne).

L’ancienne version de cette planche :

A partir de maintenant, je change donc la cadence, puisqu’il n’y a plus de refonte de planches, uniquement des corrections plus ou moins prononcées, jusqu’à la planche 35 ou 36 (nouvelle numérotation). Après quoi il restera la première de couverture et la page de garde et ce projet sera enfin bouclé !

Planche #22 – Et encore une histoire de sardines

Avec ce nouvel oubli, on il ne nous reste que 4 sardines…

… du coup, Raphaël se met en quête de sardines. Sauf qu’on est entourés d’Espagnols et qu’il ne parle pas un mot de cette langue !

Planche 22 BD PyrénéesA part la dernière case, tout le reste est authentique.
Par rapport à l’ancienne version, j’ai conservé l’expression de Rapha en case 4, mais tout le reste a été corrigé côté dessin. C’est également la toute première planche numérique, mais le trait était trop hésitant, d’où ma décision de la refaire.

A partir de maintenant, aucune planche ne sera refondue en intégralité, je me contenterais de rectifier les détails (décors, positions, etc…).

L’ancienne version :

Planche #21 – Des histoires de pet, de semoule et de sardines.

Si l’anecdote du pet est fictive, celle de la semoule est véridique…

… tout comme celle des sardines manquantes !

Planche 21 - BD PyrénéesLa tente qui explose est fortement inspirée de Tintin au Tibet, lorsque le capitaine Haddock éternue dans une petite tente, ce qui a pour effet de déchirer cette dernière (page 43) :
Tintin au Tibet - page 43

L’anecdote de la semoule a une explication simple : boîte de semoule en carton enfouie dans les vêtements dans un sac à dos dont le contenu est imbibé d’eau de pluie…
Et pour finir, oui, on a réellement oublié les sardines de la canadienne à la voiture ! C’était un petit peu décourageant, quand on est arrivés claqués au refuge avec comme seul projet de se poser enfin, de devoir nettoyer sac à dos et fringues et de se mettre en quête de sardines. Parce que, certes, on a bien logé à 4 avec nos sacs à dos dans la tente igloo, mais complètement tassés les uns sur les autres. Impossible d’imaginer passer une nuit dans ces conditions.

La version précédente de la planche ci-dessous :

———————

De nombreux détails ont été corrigés, entre la position de Manu en case 4, la déchirure de la tente (verticale et non horizontale)…

Planche #20 – Arrivée au refuge en Espagne

Nouveau titre

… sous la grêle, qui vient de remplacer la pluie. Du coup, on monte rapidement la tente igloo pour se mettre à l’abri, ayant constaté que le refuge affiche complet !

Planche 20 - BD PyrénéesLe refuge ressemble à ça par beau temps :

Refuge de Goriz
Source

Et ci-dessous, la version précédente, comme d’habitude.

—————–

Planche #19 – Difficile progression dans la montagne

On continue à avancer dans les montagnes…

…de plus en plus difficilement, d’autant plus que le refuge n’est toujours pas en vue.
La pluie redouble d’intensité, dissimulant les sentiers sous des torrents glacés, et la fatigue commence à se faire sérieusement sentir !

Planche 19 - BD PyrénéesAvec cette planche, le décalage atteint désormais 3 planches (la BD en comptera donc 75 au final).

C’est la seconde partie de la version initiale (ci-dessous)

————–

Planche #18 – Progression hasardeuse et risquée

On entame la progression vers le refuge de Goriz…

… toujours sous la pluie qui ne cesse de tomber.
Ce qui rend d’ailleurs les choses plus risquées : nos sacs-à-dos sont désormais gonflés de flotte et nous alourdissent encore.
Et on doit parfois escalader des rochers presque à la verticale…

Planche 18 - BD PyrénéesHeureusement, aucune chute n’a eu de conséquences graves (quelques contusions tout au plus) et sur le coup, on marchait à l’adrénaline.
Ce n’est que plus tard qu’on a réalisé que la situation était vraiment risquée et qu’on aurait pu y laisser notre peau.

La planche originale est ci-dessous pour référence.

—————-

Cette planche a été scindée en deux, c’est donc la première moitié qui a été refaite. Je voulais donner plus d’espace aux différentes cases, d’où le décalage.

Planche #17 – Refonte – Une planche de salut sous la pluie ?

Alors que nos sacs-à-dos s’imprègnent d’eau de pluie…

…Renaud aperçoit des gens sur le versant d’en face et Arnaud les appelle, histoire de voir s’il y a moyen de se tirer de cette situation.

Planche 17 - Une chance de salut sous la pluieEt en effet, ils vont au même endroit que nous. Reste que le chemin sera long et plutôt périlleux, avec nos sacs-à-dos alourdis par cette pluie qui n’en finit pas et sachant qu’on devra à plusieurs reprises se livrer aux joies de l’escalade à mains nues.

La version précédente de cette planche figure ci-dessous.

—————-

Planche 15 - BD Pyrénées

Une lueur d’espoir pour retrouver notre chemin ?

« Older posts

© 2017 Galfi

Theme by Anders NorenUp ↑