Planche #15 – Refonte – Picnic et premier orage

On choisit finalement l’itinéraire à travers le pierrier…

L’histoire nous dira si c’était un bon choix.
En attendant, arrivés au bout du Plateau de Millaris, une étendue herbeuse nous invite à faire une nouvelle pause.

Planche 15 - Refonte - BD PyrénéesMalheureusement, la pause se termine assez rapidement en raison d’un premier orage assez violent, comme souvent en montagne.

Comme d’habitude, je laisse ci-dessous la planche initiale pour comparaison.


Heureusement que le secteur est assez fréquenté…
… puisqu’on a trouvé des randonneurs qui allaient au même refuge que nous !

Planche 15 - BD Pyrénées

Une lueur d’espoir pour retrouver notre chemin ?

Planche #14 – Refonte – A la Brèche de Roland

Nous arrivons enfin à la Brèche de Roland…

…frontière naturelle entre la France et l’Espagne.
Mais le doute est de la partie : faut-il prendre à gauche ou tout droit, pour la suite de la randonnée  ?

Planche 14 (refonte) - BD PyrénéesLe Pas des Izards a l’air impressionnant comme ça, mais c’est un trajet assez court… ce dont on ne se rend pas compte lorsqu’on le regarde depuis la Brèche de Roland, puisque le sentier disparaît derrière un pan de falaise.
Le Plateau de Millaris est une étendue de roche nue et stérile (un pierrier), moins difficile en apparence.
Les deux possibilités nécessitent quand même de la prudence (comme toujours en montagne).

En photo, ça donne ça :

Brèche de Roland

Brèche de Roland. Source : Wikipedia

 

Pas des Izards

Pas des Izards (Source). On voit bien ici la chaîne à flanc de paroi (à ne pas lâcher, il y a un risque de chute réel) et les 20 cm de large pour poser ses pieds…

Plateau de Millaris

Plateau de Millaris (source).

Ci-dessous, la première version de cette planche (on a toujours 2 planches de décalage pour le moment).

——————–

Ils sont parfois courts (mais pas cette fois-ci), mais toujours assez violents. Et magnifiques bien souvent aussi.

Planche 14 - BD Pyrénées

Orages de montagne.

Et évidemment, on s’est perdus. Dans la montagne. Sous la pluie…

Planche #13 – Refonte – Départ de randonnée

Début notre première randonnée à l’aube.

On part donc du Col de Tentes, direction la Brèche de Roland via le refuge des Sarradets.

Planche 13 - BD PyrénéesSi le début du trajet est facile (ancienne route asphaltée), ça se complique très rapidement et il nous faudra environ 2 heures pour gagner le refuge.
Concernant la présence ou l’absence du glacier, il apparaît que sur pas mal de photos récentes, la neige a disparu, la faute au réchauffement climatique, probablement.
Mais en 1992, la neige était bien là…

Ci-dessous, l’ancienne planche (on est toujours en décalage de 2 planches, puisque celle ci-dessous devient désormais la planche 15).

———————–

Après une rapide discussion, relative aux 2 possibilités de continuer, nous décidons d’ignorer la carte et de partir tout droit, ce qui semble nettement plus facile.

Planche 13 - BD Pyrénées

On file tout droit ? On prend à gauche ? On file tout droit !

Planche #12 – Refonte – Grosse frayeur

Première frayeur de l’aventure…

… mais pas la dernière. On salue donc les réflexes d’Arnaud, qui ont évité une fin prématurée de notre petite expédition.

Planche 12 - BD Pyrénées - Grosse frayeurA part les 2 premières cases, le reste est rigoureusement authentique.
En fait, Arnaud suivait les “repères à neige” (de longs morceaux de bois plantés à la verticale, qui servent aux chasse-neiges à repérer le tracé de la route).
Comme il en manquait fréquemment 1 ou 2, il s’est laissé surprendre.
Ce n’est qu’en descendant de voiture qu’on a eu vraiment peur rétrospectivement :d’une part, le ravin était vraiment très profond et d’autre part, on s’est arrêté à moins de 50 cm du bord… On s’est fait d’autres frayeurs par la suite, mais celle-là est très marquante.

Comme précédemment, je laisse l’ancienne planche ci-dessous, sauf que le décalage s’accentue, puisque l’ancienne planche 12 devient désormais la planche 14 (je suis en train de travailler dessus).
Je laisse également les photos, j’en mettrais d’autres pour les refontes suivantes.

D’ailleurs, le Col de Tentes, ça ressemble à ça :

Col de Tentes – Source : milierando.fr

—————-

… la montagne, la vraie !

Planche 12 - BD Pyrénées

Arrivée à la Brèche de Roland.

Parce que mes dessins de l’époque ne reflètent pas très fidèlement le panorama, voici le refuge des Sarradets (ou refuge de la Brèche de Roland) :

Refuge des Sarradets

Refuge de la Brèche de Roland – Crédit : Camptocamp

Et la Brèche de Roland :

Brèche de Roland

Brèche de Roland. – Crédit : Wikimedia Commons

La nouvelle mouture de cette planche sera bien plus travaillée, tant quant à la fidélité des décors que pour le cadrage.

Youtube/Seconde vidéo : mise en couleurs

Pour cette nouvelle vidéo, on va parler des couleurs.

Elle est plus longue que la précédente, puisque cette étape est plus longue, bien que le numérique autorise certaines astuces.

Quelques précisions sur ma méthode de travail.

  1. J’utilise un nuancier créé de toutes pièces pour conserver une continuité dans les couleurs récurrentes : celles des personnages, de la voiture, du ciel…
  2. Je pose toutes les couleurs d’un personnage ou objet donné en même temps.
    Par exemple, dans la planche ci-dessus, Arnaud est présent à 3 reprises (les 3 premières cases). Je vais donc d’abord faire ses cheveux sur chaque case, puis la peau sur chaque case, etc…
  3. J’utilise beaucoup de calques temporaires, d’une part pour minimiser les risques d’erreur (exemple : dépasser sur telle ou telle partie), mais aussi parce que, dans certains cas, ça me permet de ne pas avoir forcément à respecter les contours. Pour Manu, en première case, comme il est derrière tout le monde, les contours du t-shirt sont approximatifs.
    Une fois que j’ai fini l’élément concerné, je fusionne tous les calques temporaires en un seul calque final.
  4. Et c’est là l’autre point : quand une surface à colorer est étendue, j’en trace les contours, je sélectionne l’intérieur, j’élargis la sélection de 3 pixels (pour éviter une séparation blanche entre le contour et le remplissage) et je remplis en 1 clic au pot de peinture.
  5. Je commence d’ailleurs souvent par les éléments au premier plan, même pour les décors. De cette façon, je peux colorer les rochers d’abord, puis l’herbe ensuite sans avoir à contourner chaque rocher (je place un calque “grass” sous le calque “rocks” et le tour est joué).
  6. J’utilise, comme d’autres BDistes, un fond contrasté (en général un bleu foncé) pour mieux distinguer les couleurs claires que sur fond blanc.
  7. Je place aussi tous les éléments dans 4 dossiers : persos, objets, backgrounds et ciels.
    J’y ajoute parfois des claques spécifiques (nuit, lumières) qui seront au-dessus pour pouvoir se superposer aux couleurs.
  8. Une fois les couleurs posées, je pose des ombres sur un calque noir en mode Produit à 15% d’opacité. Ces ombres n’ont pas vocation à être exactes, leur rôle est surtout de donner un peu plus de volume et de profondeur au dessin final. C’est pour ça que les décors de fond en bénéficient très rarement.

Est-ce que ce type de vidéos est réellement intéressant ? Faites-moi part de votre avis en commentaire ou sur ma page Facebook 🙂

Planche #11 – Refonte – Première randonnée

L’idée de cette randonnée…

… a été suggérée par Arnaud au cours d’un pique-nique.

Planche 11 - BD PyrénéesAlors, oui, l’itinéraire initial paraissait bien alléchant.
Mais on en a fortement dévié comme on le verra dans les planches suivantes.

Sinon, par rapport à la version initiale de cette planche, quelques recherches m’ont permis de situer le lieu du pique-nique (je ne m’en rappelais plus, 25 ans après…). J’en ai donc profité pour travailler le décor de façon plus aboutie.

J’ai également posté la mise au propre (line) de cette planche en vidéo :

 

Et également la mise en couleurs ici :

 

Ci-dessous, la planche 11 au début de la BD il y a un an 1/2 :Planche 11 - BD Pyrénées

Nuit sous la pluie et début de la randonnée.

Planche #10 (refonte) – Fin de la balade à Gavarnie

Le retour de la cascade…

… a été laborieux par manque d’entraînement. Du coup, on ne sait pas encore trop ce qu’on va faire le lendemain, à part repartir de Gavarnie.

Planche 10 - BD PyrénéesMerci à ma femme pour l’idée du clin d’oeil de la dernière case.
Accessoirement, il n’y a pas eu de planche la semaine dernière, j’étais en vacances.

Comme d’habitude, je laisse la planche précédente ci-dessous.

Planche 10 - BD Pyrénées

Ricochets et Tour Eiffel.

Accessoirement, oui, la conduite de nuit en montagne n’est pas des plus faciles !

Planche #9 – Balade à la cascade de Gavarnie (refonte)

En fait, cette “mise en jambes” de quelques km…

…a été l’occasion de se dérouiller (pour Manu et Renaud, habitués à la montagne) et de se “mettre dans le bain” ( Pour Rapha et Arnaud, qui manquent un peu d’expérience).
Ca nous a aussi permis de prendre conscience de la majesté du lieu… et de l’immensité de la cascade (1500 m de haut sur 3 niveaux), chose dont on ne se rend pas forcément compte sur les photos.

Bref, la planche refondue, avec des décors bien plus travaillés que la version initiale 🙂

Planche 9, la cascade - BD Pyrénées - Refonte

Départ pour la cascade du Cirque de Gavarnie

Ci-dessous, la première version du post.

Le retour de cette première balade…

… a été un peu laborieux pour Arnaud et Rapha, pas très habitués à la montagne.

Planche 09 - BD Pyrénées

Retour de la balade et départ de Gavarnie.

On est pas restés très longtemps à Gavarnie, on avait envie de découvrir les Pyrénées autrement que dans un site touristique.

Ouverture de ma chaîne Youtube/1ère vidéo

Ca faisait un moment que j’avais ça en tête…

… alors je l’ai fait : réaliser une vidéo pour montrer l’envers du décor.
Alors, ok, je ne suis ni le premier, ni le dernier.
Mais à chacun sa façon de faire 🙂

Bref, la première vidéo est consacrée à la mise au propre (encrage, ou “line”) de la refonte de la planche 11.
Cerise sur le gâteau, j’en profite pour recycler des musiques réalisées il y a 15 ans en MAO. Puis ça évite d’éventuels problèmes de droits.

 

Quelques précisions sur la vidéo :

Le passage en numérique a ceci de confortable qu’on est plus obligé, comme en “tradi” (pour “traditionnel, papier, crayon et gomme) de faire une erreur, d’effacer, de recommencer… puisqu’on utilise les calques.
Et c’est donc pour ça qu’au lieu de rester sur des nuances de gris, j’attribue des couleurs différentes à chaque calque, ce qui me permet de mieux me repérer sur chaque case.
Pendant la mise au propre (line), je masque souvent les calques qui ont été mis au propre de façon, là encore à éviter des erreurs, mais aussi pour avoir une meilleure vue d’ensemble.
J’esquisse également vaguement les cases en prenant soin de faire déborder les décors si jamais un recadrage s’avère nécessaire.

Enfin, lors de l’encrage (impropre ici, puisque numérique), j’utilise deux largeur de plume : 10 pixels pour le premier plan, 5 pixels pour les autres plans et les détails.

Planche #8 – Nous partîmes à 4 à Gavarnie – Refonte

Fin de l’arrivée au camping de Gavarnie…

…et départ pour la cascade de Gavarnie
Edit refonte : il y a donc désormais un décalage d’une planche pour le moment, puisque le scénario est retravaillé.Planche 08 - Refonte, BD Pyrénées

Oubli des sardines et départ pour la cascade de Gavarnie

On s’est rendu compte qu’on avait oublié les 4 sardines servant à maintenir la tente igloo au sol et on a donc improvisé (comme souvent).

Je laisse l’ancienne planche au cas où :

Planche 08 - BD Pyrénées

Départ pour le cirque de Gavarnie.

« Older posts

© 2017 Galfi

Theme by Anders NorenUp ↑