Month: July 2017

Planche #20 – Arrivée au refuge en Espagne

Nouveau titre

… sous la grêle, qui vient de remplacer la pluie. Du coup, on monte rapidement la tente igloo pour se mettre à l’abri, ayant constaté que le refuge affiche complet !

Planche 20 - BD PyrénéesLe refuge ressemble à ça par beau temps :

Refuge de Goriz
Source

Et ci-dessous, la version précédente, comme d’habitude.

—————–

Planche #19 – Difficile progression dans la montagne

On continue à avancer dans les montagnes…

…de plus en plus difficilement, d’autant plus que le refuge n’est toujours pas en vue.
La pluie redouble d’intensité, dissimulant les sentiers sous des torrents glacés, et la fatigue commence à se faire sérieusement sentir !

Planche 19 - BD PyrénéesAvec cette planche, le décalage atteint désormais 3 planches (la BD en comptera donc 75 au final).

C’est la seconde partie de la version initiale (ci-dessous)

————–

Planche #18 – Progression hasardeuse et risquée

On entame la progression vers le refuge de Goriz…

… toujours sous la pluie qui ne cesse de tomber.
Ce qui rend d’ailleurs les choses plus risquées : nos sacs-à-dos sont désormais gonflés de flotte et nous alourdissent encore.
Et on doit parfois escalader des rochers presque à la verticale…

Planche 18 - BD PyrénéesHeureusement, aucune chute n’a eu de conséquences graves (quelques contusions tout au plus) et sur le coup, on marchait à l’adrénaline.
Ce n’est que plus tard qu’on a réalisé que la situation était vraiment risquée et qu’on aurait pu y laisser notre peau.

La planche originale est ci-dessous pour référence.

—————-

Cette planche a été scindée en deux, c’est donc la première moitié qui a été refaite. Je voulais donner plus d’espace aux différentes cases, d’où le décalage.

Planche #17 – Refonte – Une planche de salut sous la pluie ?

Alors que nos sacs-à-dos s’imprègnent d’eau de pluie…

…Renaud aperçoit des gens sur le versant d’en face et Arnaud les appelle, histoire de voir s’il y a moyen de se tirer de cette situation.

Planche 17 - Une chance de salut sous la pluieEt en effet, ils vont au même endroit que nous. Reste que le chemin sera long et plutôt périlleux, avec nos sacs-à-dos alourdis par cette pluie qui n’en finit pas et sachant qu’on devra à plusieurs reprises se livrer aux joies de l’escalade à mains nues.

La version précédente de cette planche figure ci-dessous.

—————-

Planche 15 - BD Pyrénées

Une lueur d’espoir pour retrouver notre chemin ?

© 2018 Galfi

Theme by Anders NorenUp ↑